05/06/2012

CERBERE

 

Aujourd'hui je mets en ligne deux albums photos intitulés CERBERE et CERBERE suite. Avant toute chose ces photos ne sont pas libres de droits.

Je suppose que l'on reste indéfiniment marqué par les lieux de son enfance. Cerbère est le village où j'ai vécu jusqu'à quatorze ans. Forcément cela compte.

Ces photos sont sombres, tristes ne correspondent peut-être pas à l'image de la mini station balnéaire frontalière éblouissante de soleil aux mois chauds. Non, Cerbère n'est pas toujours gaie et ces photos, prises juste après la tempête de fin d'année 2008 qui a provoqué des dégâts considérables, montrent un aspect oppressant que je ressens encore. 

Je connais ces tempêtes, je les ai vécues. Certaines images correspondent à ces souvenirs de fuites lorsque la mer envahissait l'école Jean Jaurès.

Et puis il y a le Belvédère, silhouette impressionnante que j'ai toujours regardée avec une peur diffuse.

Cette peur, cette atmosphère unique et pesante elle se retrouve dans le recueil de nouvelles que j'ai écrit : CAP CERBERE, TERMINUS BELVEDERE.

J'espère que les cerbériens ne m'en voudront pas de montrer le "côté obscur" de leur village.

J'embrasse de tout mon coeur mes cousins et cousines qui y vivent encore.

 

Écrit par pippa | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |